Voyage : Hambourg et la Mer Baltique

Cette semaine, je suis partie en Allemagne. Je ne vais pas vous cacher que j’étais hyper excité à l’idée de partir car c’était la première fois que j’allais prendre l’avion, malgré ma soif constante de voyage. J’y ai donc retrouvé un de mes meilleurs amis qui a déménagé là bas, travaillant dans une armurerie de chasse de luxe que j’ai eu l’incroyable occasion de visiter.

L’avion

C’était donc la première fois que je le prenais, seule, et à Roissy. Autant dire, pas le plus petit des aéroports. Je m’y suis rendue en coivoturage, et je suis arrivée avec plus de 5h d’avance… Autant dire que j’ai eu le temps de faire le tour du terminal (et éventuellement me perdre) ainsi que de laisser redescendre l’excitation entre temps.

Ce trajet en avion a vraiment été parfait, je suis partie au moment du coucher de soleil, avec un temps magnifique et en survolant en partie la mer du Nord, puis des grandes villes allemandes éclairées une fois la nuit tombée.

IMAG0910

IMAG0922

 

Hambourg : un port, une ville industrielle mais surtout une « ville » verte

En France, même dans les villes les plus vertes, ce sont des arbres qui sont rajoutés à droite à gauche. Alors qu’à Hambourg, on a vraiment le sentiment que la ville s’est construite par dessus la forêt.

Le centre ville est plus industriel avec le port et les anciennes industries en brique rouge, mais dès que l’on s’éloigne, ce ne sont plus que des petites maisons entourées par de la verdure, des rivières, des forêts. En pleine ville j’ai croisé lapins et écureuils ! Il faut dire que Hambourg compte presque autant d’habitants que Paris mais la superficie de la ville est 7 fois plus élevée ! Ainsi, on a davantage le sentiment de respirer que dans nos grandes villes françaises, on est pas étouffés par nos voisins et par le monde qui nous entoure. De nombreux petits « jardins communautaires » et cabanes sont aussi cachés aux quatre coins de la ville.

Hambourg, une vue sur la ville depuis le Philharmonie

Depuis le centre ville, l’endroit parfait pour avoir une vue sur tout le port est le Philharmonie de l’Erbe, un des plus beaux apparemment. Tout le tour du bâtiment donne vue sur la ville, très touristique mais à voir :

SAMSUNG CSCSAMSUNG CSCSAMSUNG CSCSAMSUNG CSC

Hambourg : du rouge ou rien

Caractéristique des villes du Nord : les briques rouges. Je trouve ça vraiment atypique et charismatique pour une ville. Ca lui donne du caractère et de la singularité. Les toits des maisons sont aussi très pentus pour faire face au froid de l’hiver.

SAMSUNG CSC  SAMSUNG CSCSAMSUNG CSC

La rigueur allemande

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC  08167176.jpgSAMSUNG CSCSAMSUNG CSC

IMAG0939

Mer Baltique : une immensité aux couleurs froides

A 1h d’Hambourg vers le Nord-Est, vers Lübeck, on trouve la mer Baltique. A 1h vers le Nord-Ouest, c’est la mer du Nord. Nous avons pris la route (sur l’autoroute allemande qui est : à vitesse illimitée et gratuite) et sous la pluie (temps plutôt habituel voir même beau temps) vers la Baltique. Nous nous sommes arrêtés à Scharbeutz.

Ici, la mer est d’un bleu pâle intense et se fond avec le ciel. Un vrai sentiment de pureté et de sérénité. L’eau n’est pas chaude, mais deux courageux s’y baignent.

SAMSUNG CSCSAMSUNG CSC

Toutes ces petites cabanes sont l’équivalent du « transat » au Nord. Ce sont des sièges, davantage conçus pour se protéger du vent que pour profiter du soleil, c’est pourquoi ils ne sont pas tournés vers la Mer.

SAMSUNG CSCSAMSUNG CSC

Allier la mer et la pluie

IMAG0993

Petit port vers Scharbeutz

Ce que j’ai vu, entendu, compris :

  1. Le Hamburger : « Haha, Hamburger bank, ils appellent leurs banquent hamburger ici hahahaha… Mais ça alors ils appellent tout Hamburger en fait ! ». Ah oui, mais non : hamburger c’est le nom des habitants d’Hambourg. Oui en fait c’est logique maintenant. Et c’est le hamburger qui a pris son nom chez eux, parce qu’ils ont inventé le steak dans le pain.
  2. La conduite : on m’avait prévenue, mais c’est vrai, les allemands ne rigolent pas. Ils ne faut pas passer au rouge en tant que piéton et ne pas marcher sur les pistes cyclables.
  3. L’autoroute : vitesse illimitée et gratuite. Je le savais déjà mais c’est toujours beau de se rappeler que ça existe, même si c’est trop tard pour instaurer cela en France.
  4. La langue : je savais juste dire bonjour, j’ai appris deux/trois mots (« merci », « rue », « privé », « bière ». Mais ce qui est juste génial en partant dans un pays dont on ne parle pas la langue, c’est que notre cerveau se repose ! Tu entends des gens parler : you don’t care. Quelqu’un t’engueule parce que t’as pas compris que c’était privé : you don’t care. Des pubs à la radio : you don’t care. Des voisins bruyants : you don’t care. Des pubs en ville : you don’t care. Des infos négligeables : you don’t care, tu fais avec ce que tu comprends et c’est le principal. Et ça, c’est vraiment hyper agréable.
  5. La rigueur allemande : les autoroutes sont peut être illimitée, mais à la moindre petite erreur de conduite ou de stationnement : bim. On s’est fait avoir.
  6. La nourriture : beaucoup de viande et de bière, par contre le poisson est très cher. Et eux, ils consignent les bouteilles ! C’est à dire que plutôt que de recycler le verre (ce que tout le monde ne fait déjà pas), d’en perdre une bonne partie, de gaspiller de l’énergie et de recommencer, il suffit de ramener les bouteilles et elles sont nettoyées et réutilisées. Logique en fait.
  7. Ma fierté : je viens de Sainte Maure de Touraine et suis très fière de mon fromage de chèvre. Et là, à 1000km de chez moi :IMAG0945.jpgBon oui c’est pas l’original non plus : il n’est pas cendré et n’a pas de paille, mais n’empêche que ça fait plaisir 😉

 

J’ai fini ce petit trip avec un retour un avion puis un covoiturage du toner qui m’a donné l’occasion de tester mon anglais ! En bref, je suis vraiment revenue heureuse de ce petit trip, même si je regrette de n’avoir pas pu plus visiter la ville à cause de sa taille et de quelques soucis physiques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :